Newsletter Subscription

L’intelligence artificielle appliquée à la construction mécanique

Longtemps l’intelligence artificielle faisait penser à la science-fiction. Ce n’est plus le cas actuellement, mais son potentiel est encore souvent sous-estimé.

L’intelligence artificielle (IA) et l’un des mots-clés les plus commentés dans le domaine de la transition numérique. Cependant, sa mise en œuvre concrète reste difficile à appréhender : Que se cache-t-il derrière l’IA ? Quels avantages peut-elle apporter à votre entreprise ? La majeure partie des décideurs en Allemagne continue de sous-estimer le potentiel et l’importance de l’intelligence artificielle – pour la construction mécanique et d’autres secteurs. C’est ce qui ressort d’une enquête de l’institut de sondage Wakefield Research. Dans le cadre de cette étude, 30 décideurs du plus au niveau ainsi que 70 responsables informatiques travaillant pour des entreprises de plus de 1000 employés ont été interrogés en Allemagne. Le résultat : 98 % des participants considèrent l’intelligence artificielle comme un phénomène dans l’air du temps. Néanmoins, certains avis d’experts divergent.

Augmenter le chiffre d’affaires dans la construction mécanique grâce à l’intelligence artificielle (IA)

Début 2018, la société de conseil Accenture estimait que les entreprises pourraient augmenter leur chiffre d’affaires par l’utilisation de l’intelligence artificielle de 38 % en moyenne jusqu’en 2022. Des données concrètes concernant les effets positifs de l’intelligence artificielle dans la construction mécanique se trouvent dans une étude du ministère de l’économie et de l’énergie : D’ici le milieu de l’année 2023, l’application de l’intelligence artificielle dans les métiers de la production en Allemagne pourrait apporter une valeur ajoutée brute supplémentaire d’environ 31,8 milliards d’euros. Cela correspondrait à environ un tiers de la croissance globale des métiers de la production en Allemagne pendant la même période de temps. Reste à savoir quel rôle jouera la crise du coronavirus dans ce contexte. Toutefois, le potentiel de l’intelligence artificielle n’est pas remis en question. Mais quelles sont les applications concrètes de l’intelligence artificielle pour la construction mécanique ?

 L’intelligence artificielle permet de confier à des machines des missions cognitives même complexes. 

Avant de pouvoir identifier les domaines d’application de l’intelligence artificielle dans la construction mécanique, il faut d’abord comprendre la définition du terme « intelligence artificielle ». Selon le dictionnaire de l’économie Gabler, l’intelligence artificielle concerne les méthodes permettant à un ordinateur de résoudre des problèmes qui exigeraient de l’intelligence s’ils étaient résolus par un être humain. L’intelligence artificielle permet donc en plus des travaux corporels ou mécaniques de déléguer à des machines des missions cognitives même complexes. Il serait tout indiqué par exemple de confier à l’intelligence artificielles des tâches monotones et donc à la longue démoralisantes pour une personne. Cependant, dans la construction mécanique, l’intelligence artificielle offre des possibilités nettement plus nombreuses, comme le montre par exemple la maintenance prédictive.

La maintenance prédictive : Le parfait exemple de l’intelligence artificielle dans la construction mécanique

Comme le nom l’indique, la maintenance prédictive est un type d’entretien (des machines). Elle implique bon nombre d’avantages : Alors que la maintenance réactive traditionnelle ne s’attelle à examiner et à éliminer les défaillances qu’une fois celles-ci bien avérées, dans le cadre de la maintenance prédictive, les mesures de maintenance et d’entretien interviennent au moment le plus opportun. Les pannes (comme avec la maintenance réactive) et le gaspillage sont évités grâce à la maintenance préventive. En effet, les pièces d’usure sont régulièrement remplacées – même si elles pouvaient servir encore pendant un certain temps. Cette « maintenance par anticipation » est possible sur la base d’énormes volumes de données (les « big data ») évaluées par l’intelligence artificielle.

Les volumes de données existants sont évalués pour permettre la création de pronostics fiables. 

La forme d’intelligence artificielle utilisée pour la maintenance prédictive, c’est « l’apprentissage machine ». En quelque sorte, l’apprentissage machine permet d’entrevoir le futur : Les volumes de données existants dont évalués pour permettre la création de pronostics fiables. Il est ainsi possible de déterminer par exemple le moment le plus opportun, mentionné ci-dessus. A présent, il apparaît que de nombreuses définitions liées à la transition numérique ne peuvent pas être distinguées clairement, elles se recoupent quelque peu : En effet, l’apprentissage machine est à la fois une variante de l’intelligence artificielle et une méthode d’analyse de données en référence aux big data. Incontestablement, l’intelligence artificielle ouvre de nouvelles voies et opportunités dans la construction mécanique – notamment celles qu’aucune entreprise ne peut se permettre de laisser filer.