Newsletter Subscription

Un concept d’espace modulaire pour des logements flexibles

La synergie entre la technique des profilés et la technique linéaire révolutionne le confort intérieur.

La mobilité croissante des jeunes actifs, une nette augmentation des ménages d’une seule personne et la réussite de l’économie du partage (« sharing economy ») qui est basée sur le slogan « utiliser au lieu de posséder » : voilà les facteurs qui influencent le marché des logements en ce moment. A cela s’ajoute souvent la recherche d’un lieu de résidence central alors que la surface habitable proprement dite est plutôt secondaire, notamment pour des raisons financières. Comment le secteur de l’immobilier peut-il faire face à ces tendances ? Dans le complexe d’appartements « The Jay », qui se trouve dans la banlieue de Zurich à Adliswil en Suisse, vous pouvez vous en faire une idée dès à présent : dans un ancien immeuble de bureau réformé, 41 sur 96 appartements sont équipés du concept d’espace modulaire MOVEment de la société MOVEment Systems AG. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour déplacer les modules individuels, de sorte que moins d’espace est nécessaire pour offrir tout ce qu’il faut pour un logement confortable. La stabilité est assurée par la technique des profilés en aluminium du système de construction modulaire MB item.

Un maximum de modularité et de flexibilité

Il y a quelques années déjà, la société MOVEment Systems AG, une filiale de la Halter AG qui compte parmi les entreprises suisses leaders sur le marché de la construction et de l’immobilier, avait été attirée par le concept « elastic living » de l’architecte autrichien Angelo Roventa qui utilise du mobilier mobile. « L’idée de base est aussi simple que pratique : l’utilisateur gère à sa guise l’espace entre l’armoire, le lit et le mur », explique Alex Valsecchi, le directeur de MOVEment Systems AG. Ce concept d’espace modulaire a été développé pour en faire un produit « MOVEment ». C’est ainsi que l’aspect de l’automatisation au moyen d’une technique linéaire est venu enrichir le projet. D’abord, un modèle virtuel a été créé que les investisseurs potentiels ont pu examiner à l’aide de lunettes de virtualité réelle.

Les assemblages simples et flexibles des profilés item ont permis un montage rapide.

Finalement, à l’occasion de la transformation d’un ancien immeuble de bureau, un investisseur s’est manifesté qui voulait absolument équiper une partie des logements de ce système : Ce fut le signal de départ pour le concept d’espace modulaire dans « The Jay ». Tout d’abord, trois prototypes différents furent créés – dont un basé sur la technique des profilés item. « Avec item, nous avons retenu la solution la plus prometteuse, et ensuite, nous avons construit un prototype qui a été certifié », raconte M. Valsecchi. Ensuite, il s’agissait de développer et de mettre en pratique ce modèle dans les meilleurs délais ; ce fut possible en une seule année. C’est alors que les assemblages simples et flexibles des profilés item ont fait la différence en permettant un montage rapide des structures de cadre.

Le design minimaliste mais en même temps accueillant des appartements dans « The Jay ».

L’art de vivre urbain dans le complexe « The Jay », grâce à un concept d’espace modulaire

En quoi consiste l’utilisation concrète de ce concept d’espace modulaire ? Il suffit d’appuyer sur un bouton pour déplacer sans effort des modules individuels. Dans le cadre du modèle « Senior », plus étoffé, il s’agit par exemple des modules du lit, de l’armoire et du bureau. En fonction de l’heure de la journée, les modules non utilisés s’écartent et créent ainsi un espace libre. Les manipulations passent par un panneau de commande sur lequel on peut choisir des positions de module pré-enregistrées ainsi que des positionnements individuels. Par conséquent, la surface du logement est exploitée de façon optimale. Etant donné que les logements du complexe « The Jay » sont meublés et qu’il existe plusieurs décorations au choix, une difficulté inhérente aux déménagements est d’office éliminée.

Dans « The Jay », les locataires peuvent vivre confortablement et se concentrer sur l’essentiel, grâce au concept d’espace modulaire.

A l’occasion d’une enquête, la réaction des locataires était particulièrement positive. Il s’est avéré que les besoins des groupes cibles étaient parfaitement satisfaits. Parmi les locataires, il y a de nombreux jeunes actifs, des célibataires ou même des employés qui, pendant les weekends, vivent ailleurs en Suisse ou dans un pays limitrophe. Un logement innovant dans la banlieue de Zurich, donc un pôle économique, où des entreprises telles que Google ont des succursales, est très recherché. Dans « The Jay », les locataires peuvent vivre confortablement et se concentrer sur l’essentiel, grâce au concept d’espace modulaire. Pour des échanges conviviaux le soir, il existe en outre une salle commune sur le toit, ce qui est conforme à l’esprit de partage.

La flexibilité de MOVEment procure un maximum de liberté de mouvement dans un espace limité.